Nuit St-Georges

Publié le par BONNEMINE

NUIT SAINT-GEORGES
Pour 10 personnes :
 
Gâteau de base :
30 g de beurre
60 g de farine
60 g de sucre
3 œufs
Mousse au cassis :
300 g de cassis
120 g de sucre
8 feuilles de gélatine alimentaire
4 dl de crème fraîche
Glaçage :
200 g de gelée de groseilles
4 feuilles de gélatine alimentaire
 
Gâteau de base :
Beurrer et fariner un moule. Battre les œufs entiers avec le sucre dans un récipient supportant la chaleur posé dans un bain-marie (60° environ). Battre jusqu’à obtention d’un mélange bien crémeux ; sortir du bain-marie et continuer à battre jusqu’à complet refroidissement. Incorporer délicatement la farine. Verser dans le moule la pâte sur 1 cm d’épaisseur environ ; faire cuire à four doux (180° ou Th 4) pendant 15 minutes. Démouler sur une grille dès la sortie du four ; laisser refroidir.
Mousse de cassis : cuire les cassis et le sucre pendant 10 minutes. Mixer puis passer dans un chinois (passoire très fine). Mettre les feuilles de gélatine dans ½ verre d’eau froide, les presser puis ajouter dans le sirop de cassis encore tiède ; mettre au réfrigérateur. Monter la crème fraîche fleurette bien froide en chantilly, en mélanger la moitié au sirop de cassis, puis incorporer l’autre moitié très délicatement afin que la mousse reste bien moelleuse. Poser le gâteau de base dans un moule à bord haut, verser dessus la totalité de la mousse de cassis, bien lisser le dessus et faire prendre au moins une heure au congélateur. Porter la gelée de groseille à ébullition et lui ajouter les feuilles de gélatine préalablement ramollies dans de l’eau froide, bien remuer. Laisser tiédir puis verser le nappage à la groseille sur la mousse de cassis. Peu avant de servir, démouler le gâteau avec précaution à l’aide de deux spatules afin de le poser sur le plat de service tel qu’il était dans le moule (c’est-à-dire la génoise à la base). Remettre au réfrigérateur pendant ¼ d’heure environ puis servir soit tel quel soit coupé en cubes.

Publié dans Desserts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article